L'Université du Temps Libre
Maison de la Vie Associative de Villeneuve-sur-Lot

Détails de la conférence

"L'Afrique sous Donald TRUMP"
par Christian BOUQUET, Professeur émérite de géographie politique, chercheur au laboratoire LAM de Sciences Po. à Bordeaux
organisée le 15/01/2019 à 14h30

Avant l'élection de Donald Trump, Les Etats-Unis d' Amérique se montraient déjà relativement sélectifs dans leurs relations bilatérales avec les Etats africains, notamment en matière économique.

Les ingérences militaires se faisaient plutôt discrètes. Plus insistantes étaient les injonctions américaines en faveur des " alternances ", rappelées notamment par Barak OBAMA; mais il s' agissait de postures et globalement les USA semblaient peu intéressés par le continent africain. Le reproche en fut d' ailleurs souvent fait à son premier Président noir.

Avec l'arrivée au pouvoir de Donald TRUMP, l'Afrique risque non seulement d'être encore plus négligée, mais également pénalisée par les choix économico-idéologiques du nouveau locataire de la Maison Blanche. il y aura d'abord le manque à gagner du" Fonds Vert pour le Climat", pour lequel les Etats signataires de " l'Accord de Paris " avaient promis de provisionner 100 milliards de dollars par an, essentiellement destinés aux pays africains pour les aider à réduire et à s'adapter aux impacts du changement climatique. Il y aura ensuite les réductions de crédit aux ONG humanitaires dès lors qu' elles visent des objectifs bannis par le nouveau Président ( limitation des naissances, défense des minorités, voire des droits de l'homme). Enfin la fermeture des frontières états-uniennes aux produits étrangers et surtout aux immigrants, notamment musulmans, risque de tendre bon nombre de relations bilatérales.

Par conséquent les cartes seront inévitablement rebattues entre les puissances qui s'intéressent au continent africain. Certes, les USA continueront à rechercher les matières premières, mais la faiblesse des cpntreparties risque de crisper les partenaires. Le 21 è s ne sera donc pas américain en Afrique, mais plutôt chinois ou marocain...A moins qu'il ne soit tout simplement africain !